« Lisbonne, qu’est ce que c’est phallique ! » PART I

Bonjour mes fleurs de muguet,

Envie de partir en week-end prolongé ? Je vous conseille de découvrir Lisbonne, une capitale européenne aussi charmante qu’introvertie.

Lisbonne a été mon premier voyage pendant mon séjour Erasmus. Et mes premiers pas au Portugal. Un voyage que j’ai partagé avec Erasmus Club Sevilla !

L’entrée dans Lisbonne m’a laissé assez perplexe : j’avais plutôt l’impression d’être de l’autre côté de l’Atlantique. « À votre droite vous apercevrez el Cristo Rei, comparable à celui de Rio de Janeiro ainsi que le pont-du-25-avril identique à celui de San Francisco ». Pour la petite histoire, les portugais, après une visite au Brésil ont proposé de réaliser ce même Cristo Rei à Lisbonne, idem pour la réplique du pont. Alors pour l’authenticité et l’originalité portugaise on reviendra.

1978889_664515676918452_927937818_n

Un peu d’histoire
1ère escale dans la ville : le Parque Eduardo VII. Placé sur les hauteurs de la ville il permet de plonger nos regards sur le coeur de Lisbonne. Ce jardin à la française est un hommage au dauphin britannique Edouard VII, qui visita le Portugal en 1902 pour améliorer les relations diplomatiques entre les deux pays. Au-dessus du parc, vous pourrez admirer une drôle de fontaine, réalisée par João Cutileiro, un sculpteur portugais pour rendre hommage à la « révolution des Oeillets » de 1974. João a souhaité créer une distinction entre l’ancien Portugal et le nouveau en utilisant des vestiges antiques de Lisbonne.

1796532_10203177134808405_2141727696_n

En 1755, Lisbonne a été violemment impactée par un séisme. La ville antique s’est effondrée, ne laissant plus que des morcellement de pierres blanches. La ville d’aujourd’hui est fortement marqué par cet évènement. Mais je trouve que les vestiges antiques ont été intelligemment recyclés. À savoir que l’ensemble des rues de la ville ont été réalisées par des morcellements de pierre antique. Le sol urbain est magnifique, on aperçoit de somptueux décors noirs tout aussi symboliques qu’époustouflants !

La ville éclate de blancheur, par la pierre et l’harmonie de quelques couleurs
Cette capitale est très peu commune à ses voisines européennes. C’est une ville à l’urbanisme désorganisé. Un peu à la « va-comme-je-te-pousse ». Au coeur de ville, Praça dos Restauradores, on se régale de la richesse architecturale des bâtiments et des herbes hautes sur les toits…

1796539_664506103586076_1708905218_n

Une vie citadine bourrée de complexes
De grands axes comme la Rua Augusta, qui mène à la magnifique Praça do Comércio. Porte d’entrée de la ville, symbole de la puissance et de la grandeur historique du pays. Vous serez stupéfaits par sa grandeur, par la vitalité de ses couleurs, et les détails architecturaux des arches.

1175746_664509226919097_1978629855_n

Lisbonne est une ville en dents de scie. Où l’on peut approcher le niveau de la mer par le fleuve, Praça do Comércio et escalader le Castelo de Sao Jorge sur les hauteurs de la ville. Passé entre plusieurs mains pendant son histoire, des maures aux catholiques, le château n’a pas été épargné par le tremblement de terre. Il a été longtemps abandonné avant d’être restauré pour nous offrir aujourd’hui une vue spectaculaire sur Lisbonne.

1902966_10203189631202088_1635050681_n

L’antiquité et la révolution industrielle accordent leurs guitares. Lisbonne garde en ses murs son authenticité , ses symboles historiques et son architecture grandiose. On retrouve quelques verrues de l’époque industrielle : le tram devenu l’attraction vintage des touristes, et l’Elevador do Carmo. L’ingénieux Raoul Mesnier du Ponsard, élève de Gustave Eiffel, a eu la merveilleuse idée de construire un ascenseur au coeur de la ville pour relier deux quartiers opposés. Plus besoin de gravir des milliers d’escaliers pour se rendre à son domicile.

1899949_664508180252535_1345494015_n

Le bol de clichés
Aller au Portugal c’est l’occasion de manger de la brandade de morue avec des patates ! Alors c’est avant tout gras ! Mais savoureux. Et puis on rajoutera un bon vin portugais. Et puis si vous voulez vraiment du cliché et du traditionnel, aller voir un spectacle de Fado. Ce que le flamenco est à l’Espagne, le Fado est au Portugal. Un chant mélancolique, principalement féminin, accompagné par une ou plusieurs guitares. Personnellement, ce spectacle ne m’a pas transcendé et vous trouverez bon nombre de bodega dans lesquelles vous pourrez déguster des plats typiques sous les chants nostalgiques du Fado.

1888602_10203177129608275_722956062_n

Lisboa, la meilleure légende
Selon la légende, deux corbeaux auraient défendu la dépouille de Saint-Vincent, martyrisé par les Maures au XIIème. La dépouille, confiées aux oiseaux et à la mer qui l’auraient escorté d’Espagne jusqu’au Cap St.Vincent où il fut enterré.

Quelques années plus tard, lors de la reconquête du territoire, Afonso Henriques, le premier roi du Portugal se rendit sur la dépouille de Saint-Vincent, où tout avait été détruit dans les cendres. Au-loin un groupe de corbeaux tournoyait dans les airs, il le suivit et découvrit le corps de Saint-Vincent. Il pris la décision de transporter le corps par bateau à Lisbonne. Le bateau entra dans la ville par le Tage, accompagnés par deux corbeaux aussi noirs que les ténèbres. Le corbeau est considéré comme le gardien de Lisbonne, pour sa bravoure et sa loyauté.

1618426_10203189641922356_2070609182_n

Mes petites fleurs, je vous conseille de vous envoler vers Lisbonne. L’occasion de découvrir une nouvelle capitale européenne. J’ai été très agréablement surprise par cette ville. Ses antipodes, son histoire et son charme. C’est une ville riche, dans laquelle on peut prendre son temps de découvrir, ses moindres recoins. Laissez vous aller dans ses petites rues. Par contre, je ne serai que trop bien vous conseiller sur le port de très bonnes chaussures pour crapahuter dans cette ville. Les prix sont très abordables et les lisbonnin très sympathiques ! Un petit conseil : si vous prenez le taxi, inscrivez l’adresse demandée sur un papier, afin d’éviter les quiproquos car beaucoup de noms de rues sont similaires !

Besoin d’une auberge de jeunesse au top pour se loger ? Lisb’on hostel 

« Lisbonne, qu’est ce que c’est phallique ! » réflexion de ma co-aventurière Laeti devant les oeuvres portuguaises.

KISS-LOVE&LISBOA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s